Les déménageurs bretons

Tout le monde se souvient de la petite devinette carambar de son enfance : « Comment fait-on rentrer 4 éléphants dans une 2 chevaux à toit ouvrant ? »

Réponse : « on en met deux derrière et les deux autres devant ! »

Samedi 19 mars au matin, on s’est posé la question au départ, mais très vite on a trouvé la solution. Il fallait déménager dans nos voitures, qui n’étaient pas toutes des breaks : 6 portants et des dizaines de costumes, des chaises de bureaux, une table (avec ses pieds), des cartons à chapeaux, un frigo et son micro-ondes… et des sacs poubelles pleins de boites d’archives, de cédéroms vierges… un inventaire à la Prévert en quelque sorte.

Mais nous y sommes arrivés !

Même question à l’arrivée : comment faire rentrer tout cela dans une micro-chambre mansardée d’un pavillon de banlieue ?

Sur la photo : dernier étage avec l’« œuf de bœuf » comme disait une petite fille de ma connaissance…

Les déménageurs bretons

Une partie de l'équipe

Nous partageons la villa avec les Portugais de Chaville, la Croix-Rouge et d’autres encore que nous n’avons pas vu samedi.

En fait tout n’est pas rentré ; nous avons laissé quelques fauteuils et une table dans l’ancien local qui doit être démoli sous peu. Mais l’essentiel est rangé. Plus tard, Aurélie et Vincent pour les costumes, moi pour les archives nous viendrons mettre un peu d’ordre et essayer de faire un peu de place.

L'intérieur de la pièce

La nouvelle salle (non la photo n'est pas à l'envers)

Il se pourrait de toute façon que l’endroit soit aussi provisoire car la municipalité de Chaville semble avoir toujours l’idée d’une vraie maison des associations.

La matinée s’est achevée au restaurant du Campanile près du Forum avant l’après-midi de répétition dédiée à la suite de Châteaulin.

Cette entrée a été publiée dans Vie du groupe, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.