Les costumes bretons

Pour aller plus loin. Quelques textes, anciens, récents, une bibliographie, des cartes postales… A nous d’enrichir

Et pour commencer :

… On comptait au dernier ‘pardon’ [de Sainte-Anne d’Auray] soixante costumes de femmes entièrement différents. On y voyait celles de Quimper et de Quimperlé, avec leur jupe rouge et courte, leur corsage entr’ouvert et leur bavolet blanc ; elles laissent tomber jusqu’à terre leurs cheveux tressés en deux grosses nattes. .. La Morbihannaise, moins riche et plus austère, se couvrait de la grande cape de drap noir, avec le capuchon large et plissé qui la fait ressembler à une abbesse de bénédictines. Les hommes n’étaient pas moins bien représentés : par le Finistérien de Saint-Thégonnec, avec son grand habit à la Louis XIV, ses larges culottes bouffantes et ses souliers à boucles ; par celui de Quimper, vêtu, comme les anciens ducs de Bretagne au XVe siècle, d’un habit violet, d’une culotte rouge et serrée, galonnée de couleurs tendres ; ses longs cheveux épars tombent jusqu’au milieu du dos ; le Briéron des Tourbières, habillé de brun, … le Guérandais enfin, avec ses quatre gilets étagés, son grand manteau noir à l’espagnole et son immense chapeau de feutre noir, qui lui donne l’air de convention qu’on prête aux conspirateurs…

Souvenirs de voyages en Bretagne/ L. de Serbois, Paris, 1864

Laisser un commentaire